Style3

Style2

Style4

Style5

Sortie : 12 novembre 2014

Réalisateur : Michael R. Roskam

Nationalité : Américain

Genre : Policier

Acteurs principaux : Tom Hardi, Noomi Rapace, James Gandolfini

Durée : 1h47

«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

1 commentaires:

  1. Film posthume du héros des Sopranos, récidive du réalisateur du très réussi Bullhead, affiche efficace et sombre à souhait... Quand vient la nuit avait tout pour me traîner dans les salles obscures, sans compter que sa sortie semble passer relativement inaperçue en France. Dont acte !

    Sans être aussi marquant que Bullhead, dont le réalisme confinait au documentaire, Quand vient la nuit n'est pas un polar comme tant d'autres. L'accent est mis sur des êtres humains ordinaires, se rencontrant dans un "drop bar", sorte de coffre-fort temporaire pour mafieux. Comme il l'avait fait pour Bullhead et ses agriculteurs revêches, Michael R. Roskam nous dépeint des personnalités complexes et authentiques : un barman discret mal à l'aise avec ses semblables, un gérant qui vit difficilement la fin de son heure de gloire, une voisine torturée suite à sa précédente relation amoureuse...

    Quand vient la nuit est crédible, dans le souci accordé aux dialogues, au caractère de ses protagonistes. Certes, on pourrait lui reprocher une certaine lenteur comparé aux standards hollywoodiens. Mais cela ne gâche en rien le dénouement du film, qui nous prend de court, là où Bullhead ressemblait à une une longue et prévisible descente en enfer. A l'image de Matthias Schoenaerts, acteur fétiche du réalisateur belge, méconnaissable en junkie effilé, le style de Michael R. Roskam est en mouvement perpétuel. Et, rien que pour ça, c'est un homme à suivre.

    RépondreSupprimer


Par respect pour l'ensemble des lecteurs, merci de rester correct dans vos propos, et merci de respecter l'esprit de ce blog (critiques argumentées) auquel cas votre commentaire pourrait se voir retiré.


Top