Style3

Style2

Style4

Style5

Sortie : 8 octobre 2014

Réalisateur : David Fincher

Nationalité : Americain

Genre : Thriller

Acteurs principaux : Ben Affleck, Rosamund Pike

Durée : 2H29

«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

3 commentaires:

  1. Je n'ai pas grand chose à reprocher à ce thriller bien ficelé qui traite du jeu des apparences (dans le mariage, dans les médias). N'ayant pas lu le livre, je me suis laissée prendre par cette histoire aux nombreux rebondissements qui tient vraiment bien la route. Rosamund Pike et Ben Affleck sont très bien, juste comme il faut. Oui, on est pas loin du sans faute.

    RépondreSupprimer
  2. Marion Piriou17 octobre, 2014

    David Fincher. Un nom qui fait rêver. Depuis que le cinéaste a produit des films qui vont du très bon au chef-d'oeuvre, chaque nouveau projet, chaque nouvelle bande-annonce du cinéaste fait frémir. D'où un Gone Girl attendu fébrilement. Et qui impressionne beaucoup.


    Pas évident de redorer le blason du Ben Affleck acteur. Brillant comme réalisateur, Affleck a encore beaucoup de mal de se défaire de l'étiquette d'un piètre acteur. Ici, il est très bien en type banal, qui a ses défauts mais n'en demeure pas moins attachant. Mais la grosse surprise pour moi est venue de Rosamund Pike, qui est impressionnante dans un rôle difficile.


    Il est très difficile d'analyser véritablement le film sans spolier et donc en enlever l'intérêt majeur. J'insisterai donc simplement en disant qu'il ne s'agit pas pour moi d'un film grinçant sur le mariage ou d'une critique du mariage, mais que les évènements sont beaucoup plus liés à la psychologie des personnages. C'est avant tout un grand film sur la manipulation.


    Le seul bémol de ce film passionnant est l'imprécision de certains évènements qui semblent s'enchainer trop facilement pour être totalement crédibles. Dommage.

    RépondreSupprimer
  3. Bien. A mes yeux, cette dernière salve de D. Fincher est juste bien. Et, venant d'un grand monsieur comme Fincher, ce n'est finalement pas terrible.
    Je m'explique : d'abord, pour un réalisateur dont le génie créatif a enfanté Fight Club ou réécrit avec brio l'histoire de Facebook dans The Social Network, le choix de porter un livre à l'écran manque un peu d'audace.
    Ensuite, alors que le réalisateur prodige nous a généralement habitués à être tenus en haleine jusqu'au clap de fin, le nœud de l'intrigue est dévoilée très (trop ?) rapidement dans Gone Girl. J'ignore si c'est également le cas dans le livre d'origine, mais Fincher a déjà prouvé qu'il ne se souciait pas du format, surtout lorsqu'il s'agit de préserver le suspense. Hors, pour Gone Girl, on a un peu l'impression que l'effet de surprise a été volontairement gâché.
    Je terminerai par la bande son. En la matière non plus, Fincher ne fait pas les choses à moitié. Sachant qu'il avait à nouveau fait appel à la paire Trent Reznor-Atticus Ross, qui avait fait des miracles sur The Social Network, on pouvait se réjouir. Hélas, le résultat n'est pas à la hauteur, et aucune mélodie ne s'accroche à nos têtes une fois sorti de la salle. Le leader de Nine Inch Nails a produit quelque chose dans la même veine que sur The Social Network, mais
    En résumé, Gone Girl est un bon film, qui ne manque pas d'originalité, et d'un jeu d'acteurs convaincant (même Ben Affleck, qui ressemble de plus en plus à un quarterback à la retraite, réussit à captiver), mais il aurait gagné à porter un peu plus la patte de Fincher, et moins la plume de Gillian Flynn.

    RépondreSupprimer


Par respect pour l'ensemble des lecteurs, merci de rester correct dans vos propos, et merci de respecter l'esprit de ce blog (critiques argumentées) auquel cas votre commentaire pourrait se voir retiré.


Top