Style3

Style2

Style4

Style5

Sortie : 20 avril 2011

Réalisateur : Céline Sciamma

Nationalité : française

Genre : Drame

Acteurs principaux : Zoé Héran, Malonn Lévana, Jeanne Disson

Durée : 1h22

«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

1 commentaires:

  1. Marion Piriou03 janvier, 2014

    Lorsque Laure déménage, elle fait connaissance avec les enfants de sa résidence. Immédiatement, ces derniers la prennent pour un garçon, elle qui aurait aimé en être un, et ne dément pas mais au contraire entretien ce mensonge tout l'été. Laura devient alors Michael et évolue auprès de ses nouveaux amis sous sa fausse identité ...

    J'ai été très attendrie par ce film délicat, qui dès le début, m'a émue. La relation entre les membres de la famille de Laure/Michael est assez rare et exceptionnelle. Laure et sa jeune sœur (incroyable authenticité de cette jeune actrice adorable) ont une complicité exceptionnelle. La relation de Laure avec sa mère est pleine de confiance et de respect. En effet, cette mère qui sait plus que quiconque que sa fille est un "tomboy" (garçon manqué), ne semble jamais s'en contrarier et fait en sorte que sa fille se sente bien telle qu'elle est (en peignant sa chambre en bleu par exemple, couleur tellement stéréotypée pour la plupart des individus). Le film montre à quel point l'essentiel est ailleurs que dans des détails de décoration ou des vêtements : un enfant ne peut s'épanouir sans tendresse et écoute.

    Cependant, là où le film est encore plus fort, c'est dans le portrait même de ce tomboy terriblement attachant. Au début du film, le spectateur ne sait pas très bien dire s'il a en face de lui une petite fille ou un petit garçon. Très vite, nous comprenons alors que l'héroïne de l'histoire cherche justement à se définir, coincée dans un corps dans lequel elle ne se reconnaît pas. Elle travaille alors ses attitudes afin de gagner en virilité, à travers des comportements stéréotypés qui vont lui permettre d'intégrer le groupe des garçons de son âge sans que ces derniers ne se doutent un seul instant de sa réelle identité.

    Le film, dont l'histoire est d'une grande simplicité, pose des questions qui sont à l'inverse extrêmement complexes : comment réussir à être soi-même et trouver sa place lorsqu'on a l'impression que la nature s'est trompée pour nous ? Comment être soi-même sans mentir à ses proches ? Comment, en tant que parent, aider son enfant pour qu'il se sente le mieux possible ?

    Délicat, tendre, intelligent sont autant d'adjectifs pour ce beau film, très simple sur la forme mais profond dans la réflexion qu'il engendre.

    Ma note : ★★★★☆

    RépondreSupprimer


Par respect pour l'ensemble des lecteurs, merci de rester correct dans vos propos, et merci de respecter l'esprit de ce blog (critiques argumentées) auquel cas votre commentaire pourrait se voir retiré.


Top