Style3

Style2

Style4

Style5

Sortie : 25 décembre 2013

Réalisateur : Martin Scorsese

Nationalité : américain

Genre : Biopic

Acteurs principaux : Leonadro DiCaprio, Jonah Hill, Margot Robbie, Matthew McConaughey, Jean Dujardin

Durée : 2h59

«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

3 commentaires:

  1. « Quand on parle du loup, on en voit la queue ».

    Mathew McConaughey, Jonah Hill, Margot Robbie, Leonardo DiCaprio, Kyle Chandler, Jean Dujardin, pour ne citer qu’eux, une sortie le jour de noël, et Martin Scorsese pour diriger la meute, il y avait de quoi en avoir la bave aux lèvres…

    Le réalisateur de « Shutter Island » et de « Casino » revient en cette fin d’année avec un nouveau long métrage pour notre plus grand plaisir.

    A l’heure ou tout le système financier est clairement pointé du doigt et remis en cause, Martin Scorsese nous offre un film bien ancré dans l’air du temps en adaptant l’autobiographie de l’ancien trader Jordan Belfort,« the Wolf of Wall Street ».

    Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il dresse un portrait assez acerbe et obscène
    d’une haute finance vulgaire et cupide qui n’hésitera pas à privilégier les règles du marché aux lois pour satisfaire la boulimie de son loup tout en nous offrant des scènes très comiques.

    L’ascension puis la déchéance relative du personnage de Jordan Belfort servent ici à faire le procès de l’argent roi et de l’insatiabilité des Hommes qui finiront par les aliéner.

    Le film prendra même parfois une tournure irrationnelle tant le pouvoir de l’argent (facile) semble tout autoriser : orgies, drogues à volonté, corruptions, lancer de nains...et qui n’en a jamais rêver…Une certaine idée de la vie en somme !

    S’agissant de la forme du film maintenant, il ne semble pas nécessaire de rappeler combien Martin Scorsese est un des réalisateurs les plus doués et qu’il sait mettre en scène ses acteurs avec aisance pour nous faire passer par toutes les émotions.

    Je vous rassure il a réitéré ici,et ce malgré les 2h59 du film qui peuvent freiner pour un long métrage dont le principal sujet est la finance mais le réalisateur et ses acteurs nous
    captivent dés les premières minutes.

    DiCaprio crève littéralement l’écran en prédateur ambitieux aux pratiques douteuses, et ce jusqu’à la dernière scène du film. Une performance exceptionnelle qui verra l’acteur se plier (littéralement) en quatre pour son rôle.

    Jonah Hill est également excellent en courtier incestueux et incontrôlable.

    Les dialogues et la bande originale sont très soignés, voir l’association Scorsese/plasticBertrand n’était pas chose évidente, c’est désormais chose faite.

    La cinquième collaboration entre Scorsese et DiCaprio semble se diriger tout droit vers un grand succès tant la réussite rapide et immodérée de ce trader impressionne et tant sa vie de débauche fascine par son inconvenance.

    Bref, vous l’aurez deviné, ce film m’a beaucoup plu et je vous le conseille.

    RépondreSupprimer
  2. Le Loup de Wall Street, ou l’histoire vraie du rêve Américain par le filon capitaliste.


    Ce film, très largement tiré de l’autobiographie éponyme de Jordan Belfort, semble tout droit sorti de l’imagination délirante d’un malade psychiatrique. A tel point qu’on ignore tout au long du film si ce monde de la finance nous est décrit tel qu'on l'imagine ou s'il est réellement aussi déconnecté des réalités du monde.


    Antony décrit très bien l’ambiance du film avec tous les excès d’un personnage hors du commun. La qualité de la réalisation de Scorsese sert un DiCaprio impeccable, omniprésent jusque dans la voix off. Cet aspect offre d’ailleurs une position intéressante qui permet véritablement d’entrer dans l’esprit de ce fameux Jordan.
    Les dialogues sont en effet très bons, et des pépites d'humour permettent, d’une part d’accompagner les 3h de film, d’autre part de « travestir » pendant ces instants le drame en comédie hilarante.


    Le Loup de Wallstreet c’est donc l'histoire d'un homme, un showman, un chef de meute, un vendeur hors pair qui a mis son talent au service de l'économie virtualisée de Wall Street. Construisant une fortune insensé pour le plaisir d'assouvir une ambition et un appétit insatiables, rien ne semble en mesure de freiner son instinct prédateur.
    On a même droit à l’hypocrisie gerbante du riche, qui se croit encore proche du monde, pensant pouvoir parler des pauvres fonctionnaires "héros nationaux" mal payés, que ces financiers assassinent pourtant à coups de crédits revolving…




    Le film est drôle mais ne vous y trompez pas, le sujet est grave. On parle d'arnaques, de blanchiment d’argent, de délits d'initiés, de conflits d’intérêts, de corruption… Les sommes en jeu sont plus importantes que le PIB de la moitié des pays de la planète. Jordan Belfort a été pris mais combien échappent aux tribunaux?
    Ces criminels sont richissimes, influents et difficiles à démasquer. Quand on y pense ça fait froid dans le dos…
    Une vraie réussite, à voir absolument!


    Ma note 4,5/5

    RépondreSupprimer
  3. Film ayant un bon rythme dans sa première moitié, puis devenant de plus en plus lent dans la seconde moitié. De plus, il est très long (3h), ce qui n’arrange rien. Toutefois, les acteurs jouent très bien, notamment DiCaprio, très convaincant dans une performance de haut vol, notamment en junky dépravé.

    Le film a le mérite d’aborder des questions d’actualité (la
    spéculation financière, les inégalités économiques, le mépris des très riches
    envers les pauvres, mais aussi l’envers du décor bling-bling, à savoir la
    dépendance au sexe, à la drogue, l’amoralité et le fric érigé en valeur
    centrale).

    Il est intéressant de noter que systématiquement ce sont des
    personnages féminins (à savoir les 2 épouses de DiCaprio) qui viennent ramener
    un peu le héros sur terre, distillant au passage quelques rappels élémentaires
    de morale (activités certes légales mais visant les moins fortunés ; la
    famille reléguée au second plan, notamment les enfants, face aux « affaires »).

    RépondreSupprimer


Par respect pour l'ensemble des lecteurs, merci de rester correct dans vos propos, et merci de respecter l'esprit de ce blog (critiques argumentées) auquel cas votre commentaire pourrait se voir retiré.


Top