Style3

Style2

Style4

Style5

Sortie : 11 Décembre 2013

Réalisateur : Peter Jackson

Nationalité : Américain, Néo-zélandais

Genre : Fantastique, Aventure

Acteurs principaux : Benedict CumberbatchMartin FreemanRichard Armitage 

Durée : 2h40

«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

2 commentaires:

  1. Décembre est redevenu depuis l’année dernière un mois très attendu pour les fans de Peter Jackson et de l’univers de Tolkien. C’est donc ce mercredi que sortait le deuxième volet de cette nouvelle trilogie ciné "Le Hobbit".
    Le Père Jackson nous a-t-il gâté cette année? C’est finalement une question qui aura mis du temps à trouver sa réponse …


    Peter Jackson n’a plus à prouver sa valeur, du moins pour retranscrire l’oeuvre de Tolkien.
    La Désolation de Smaug n’est pas réellement surprenant, l’univers est parfaitement maitrisé et on retrouve bien sûr la qualité des décors et des effets spéciaux si chers à Peter.
    Même 12 ans après le premier « Seigneur des anneaux » la même qualité est au rendez-vous avec une homogénéité qui force le respect… Toujours aussi époustouflant !
    On découvre une histoire qui fait la part belle aux Orcs et aux évènements sombres entourant l’histoire sous-jacente de Sauron et l’anneau. On redécouvre avec plaisir Legolas et on fait la connaissance de ‘Tauriel’ (une femme elfe absente de l’oeuvre littéraire).




    Le deuxième épisode d’une trilogie est bien souvent en dessous du niveau des autres et j’ai le sentiment que celui là n’échappera pas à la règle. Non pas qu’il soit véritablement moins bon, cet épisode est quasiment excellent si on le compare à n’importe quel autre film, mais je dirais que certaines scènes moins intéressantes auraient méritées d’être supprimées, permettant de raccourcir un poil cet épisode. Quand on sais que «Le Hobbit » était prévu sur 2 volets ceci explique (au moins un peu) cela…


    Un mot sur la 3D HFR que Peter Jackson avait déjà utilisé l’année dernière. Cette 3D est plus lumineuse, plus réaliste et donc plus immersive. Elle permet en particulier de mieux apprécier les effets spéciaux, et donc de mieux se rendre compte de leur qualité.
    Il est désormais presque impossible de faire la différence entre images de synthèse et images réelles, c’est dire… Regarder un film avec cette nouvelle technique donne une impression de fenêtre vers un autre monde.


    Bravo Mr Jackson, encore un très bon film que personne ne devrait rater!


    Ma note: 4/5

    RépondreSupprimer
  2. J'ai également beaucoup aimé ce deuxième volet du Hobbit, que j'ai trouvé très bien fait et divertissant.
    A mon sens, parfois, la gestion de la caméra dans les phases de combats n'est pas tout à fait bien maîtrisée, donnant des effets de flous et l'impression que l'on ne voit pas bien le déroulement des "combos", ce qui est regrettable puisque ces scènes pimentent le récit.


    En revanche mention très bien dans la fluidité et l'imagination (ainsi que les touches d'humour) pour la scène de poursuite des hobbits dans les tonneaux dévalant le torrents d'une rivière.


    Notons aussi la relation entre les personnages du hobbit Kiril et la belle Tauriel interprétée par Evangeline Lilly. Une "romance" certes un peu classique mais un jeu de séduction (regards, silences, pauses) assez interressant rendant la psychologie de ces deux personnages plus fouillée que la moyenne.

    RépondreSupprimer


Par respect pour l'ensemble des lecteurs, merci de rester correct dans vos propos, et merci de respecter l'esprit de ce blog (critiques argumentées) auquel cas votre commentaire pourrait se voir retiré.


Top