Style3

Style2

Style4

Style5

Sortie : 18 septembre 2013

Titre original : Behind the Candelabra

Réalisateur : Steven Soderbergh

Nationalité : Américaine

Genre : Drame, Biopic

Acteurs principaux : Michael Douglas, Matt Damon

Durée : 1h59

«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

2 commentaires:

  1. Marion Piriou22 septembre, 2013

    Steven Soderbergh a déclaré il y a quelques mois avoir décidé d’arrêter le cinéma. Il s’agit d’une très mauvaise décision lorsqu’on réalise la grandeur de son talent, surtout à travers son dernier film.

    « Ma vie avec Liberace » relate l’histoire vraie de ce pianiste américain de music-hall en activité durant les années 1950 jusqu’aux années 1970. Ce virtuose extrêmement riche et médiatisé a toujours caché son
    homosexualité à une époque où celle-ci était assimilée à une maladie et
    condamnée.

    Loin de nous proposer un biopic linéaire, Soderbergh raconte
    avant tout l’histoire d’amour entre Liberace et Scott, jeune homme réservé à l’enfance difficile. C’est justement l’une des grandes forces du film que d’avoir réussi à raconter l’histoire d’un couple comme les autres, avec ses moments de joie, d’amour, et ses phases plus critiques, ancrée dans un contexte extraordinaire (la célébrité de Liberace et sa fortune démesurée). Cette histoire échappe à tous les clichés et s’avère extrêmement touchante.

    Les deux acteurs principaux sont au sommet. En même temps, comment douter du talent de Matt Damon et Michael Douglas ? Ils sont de
    tous les plans pour notre plus grand bonheur. Beaucoup de justesse dans leur jeu et une osmose qui nous fait croire du début jusqu’à la fin à cette histoire d’amour.

    A noter également, la justesse de la reconstitution de l’univers ultra-kitsh du pianiste, à travers des décors et des costumes grandioses
    qui ont dû nécessiter une lourde préparation.

    Face à une telle réussite, un seul regret : que le film n’ait trouvé aucun distributeur aux Etats-Unis où il a été jugé « trop gay ». Je chercher encore ce que signifie « trop gay » sachant que jamais je n’ai entendu une œuvre être jugée « trop hétéro ». Hypocrisie américaine quand tu nous tiens …

    Heureusement, l’excellente chaine HBO qui a créé plusieurs pépites télévisuelles (Sex and The City, Six feet under), a eu la bonne idée de diffuser le film qui a battu des records d’audience pour la
    chaine. Un résultat qui rend justice à ce beau et grand film.

    Ma note : ★★★★☆

    RépondreSupprimer
  2. Florian Teixeira-Lachasse22 septembre, 2013

    Excellent film de Steven Soderbergh qui relate l'histoire d'amour improbable mais pourtant vraie entre le richissime Liberace, un pianiste virtuose star du music hall des années 70 et Scott Thorson, un jeune paumé orphelin du Wisconsin.

    Les deux personnalités s'opposent.

    L'un ne vit que pour les yeux du public, l'autre ne vit que pour les yeux de son amant.

    L'un est en mal de paternité, l'autre cherche une famille.

    L'un n'est fasciné que par lui même, l'autre tente de trouver sa place.

    Deux amants qui s'aiment et se détestent, où toutes les folies sont presque possibles.

    Un film excentrique et sobre à la fois, à l'image de Liberace. Sublime!

    Ma note : ★★★★☆

    RépondreSupprimer


Par respect pour l'ensemble des lecteurs, merci de rester correct dans vos propos, et merci de respecter l'esprit de ce blog (critiques argumentées) auquel cas votre commentaire pourrait se voir retiré.


Top