Style3

Style2

Style4

Style5

Sortie : 03 juillet 2013


Réalisateur : Diane Kurys

Nationalité: Française

Genre: Drame

Acteurs principaux:
Mélanie Thierry, Benoît Magimel, Nicolas Duvauchelle

Durée: 1h50

«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

4 commentaires:

  1. En ce début d’été, nous nous retrouvons assaillis par les blockbusters plus ou moins bien réussis. Dans ce contexte, un film comme « Pour une femme » nous fait du bien de par sa simplicité et la qualité de jeu de ses acteurs. L’histoire raconte la découverte par une jeune femme d’un douloureux secret de famille relatif à une histoire d’amour vécue entre sa mère et l’un de ses oncles.

    Le film porte sur des thèmes très souvent évoqués au cinéma (les secrets de famille, l’adultère) mais le fait avec une grande sincérité. Plutôt bien écrit, il parvient à ne jamais tomber dans les clichés et à nous faire partager les moments de bonheur et les souffrances de ses personnages principaux. Le scenario est particulièrement intelligent car ces derniers sont tous complexes, jamais complètement mauvais, jamais parfaits. Juste humains. Cela tient également à la qualité de jeu des trois acteurs principaux mais aussi de tous ceux qui jouent les personnages secondaires.
    Benoît Magimel est convaincant en homme éperdument amoureux de sa femme. La fin du film est particulièrement touchante, lorsque nous revenons dans les années 1980 et que le personnage de Magimel a beaucoup vieilli mais est toujours animé par la même passion pour la mère de ses filles.
    Nicolas Duvauchelle, est, complètement égal à lui-même, juste et torturé.
    Mais la plus grande performance du film doit être pour moi attribuée à Mélanie Thierry qui habite complètement son rôle et nous fait partager les dilemmes qui l’habitent lorsque le personnage de Nicolas Duvauchelle rentre dans sa vie.

    Quelques bémols apparaissent cependant et font de « Pour une femme » un vrai bon film et non un excellent film. Bien que convaincant, il est dommage que Nicolas Duvauchelle ait encore et toujours un rôle de type sombre, un peu « borderline » à qui il est difficile de faire confiance. Le retrouver dans ce genre de rôle provoque la lassitude.
    De plus, les scènes se déroulant dans les années 1980 apparaissent quelque peu fades en comparaison avec le reste du film, et ce, malgré la présence des très bonnes comédiennes que sont Julie Ferrier et surtout Sylvie Testud.

    Un bon et beau film en définitive qui a le bon goût de se concentrer sur des éléments trop souvent oubliés par les grosses productions : des personnages complexes, un jeu profond au service d’une histoire simple, capable de toucher chacun d’entre nous.

    RépondreSupprimer
  2. Une très bonne critique (que je partage en tout point) pour un très bon film.

    On sourit, on compatit, on s'émeut, et on sort de la salle en se demandant ce que nous aurions fait à la place de chacun des personnages.

    Tout comme l'a été récemment (dans un autre genre) "Le passé", "Pour une femme" est un film à aller voir pour la justesse de ses acteurs, qui nous rappellent ce que le cinéma français sait faire de mieux : faire rêver en réussissant à rendre poétiques les relations humaines les plus banales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alex, merci Marion, vous avez attisé ma curiosité sans d'ailleurs trop en dire. Merci beaucoup ça m'a vraiment donné envie de voir ce film!

      Supprimer
    2. Merci Alex, je partage ton avis : la grande force du cinéma français est de réussir à magnifier les relations familiales, amicales et amoureuses entre des personnes simples à qui il est facile de s'identifier.

      Et Raphaël, je pense effectivement qu'il vaut le coup d'être vu et qu'il faut absolument que tu vois "Camille redouble" si tu veux voir le meilleur du cinéma français en 2012.

      Supprimer


Par respect pour l'ensemble des lecteurs, merci de rester correct dans vos propos, et merci de respecter l'esprit de ce blog (critiques argumentées) auquel cas votre commentaire pourrait se voir retiré.


Top