Style3

Style2

Style4

Style5

Sortie: 3 Juillet 2013

Réalisateur: Marc Forster

Acteurs principaux: Brad Pitt, Mireille Enos, Elyes Gabel

Durée: 1h56 

«
Next
Article plus récent
»
Previous
Article plus ancien

7 commentaires:

  1. Voici le retour de Brad Pitt à l'affiche d'un des films les plus attendus de l'année. Marc Forster dédicace un film qui propose une intrigue à mi-chemin entre "24h" et "Mission Impossible":
    Le monde est contaminé par un virus qui se propage de façon totalement incontrôlé à travers le monde entier. La violence de cette contamination est telle, que la recherche d'un remède, ou d'une solution quelle qu'elle soit, est nécessaire à la survie de l'humanité.
    Alors que les humains infectés sont partout, Gerry Lane devra parcourir le monde à la recherche des origines de la maladie.


    World War Z démarre en trombe, après à peine 5 minutes on est embarqué dans une histoire qui sent bon le Jack Bauer. Le réalisateur de "Quantum of Solace" montre son talent par la précision de sa mise en scène qui va projeter le spectateur au coeur de l'action par des mouvements de camera remarquablement immersifs.
    Ici les humains contaminés sont vraiment "flippants" par moments, et plus d'une fois j'ai senti les respirations s'arrêter autour de moi comme si l'on pouvait faire repérer Brad en croquant dans ses M&Ms.
    Je crois que si la fin du monde était pour bientôt, vous auriez ici un assez bon aperçu de la situation totalement hystérique.
    Les foules d'humains contaminés ressemblent littéralement à des marées humaines: VRAIMENT impressionnantes!

    Même si vous quittiez la salle sceptique sur le fond, vous serez je pense scotché par quelques-uns de ces éléments du fim.

    Globalement le rythme est assez bon, surtout dans les deux premiers tiers et l'alternance entre action et pause est plutôt bien mesuré.

    Brad Pitt est très bon comme d'habitude. Dommage en revanche que l'intrigue repose exclusivement sur son personnage. On a du mal à croire qu'en de telles circonstances les espoirs d'une nation repose sur un seul homme... C'est, je crois, le principal défaut du film.

    Je suis assez nuancé sur la fin qui comme bien souvent m'a paru presque "expédié". Mai j'ai passé un très bon moment, j'aurai peut-être espéré prolonger un peu le plaisir avec un épilogue plus détaillé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien, on dirais que tu n'as pas lu le livre. Justement, ce que tu reproche au film " Dommage en revanche que l'intrigue repose exclusivement sur son personnage" est l'élément original du bouquin. De plus, la fin "expédiée" est un des seuls moments où le livre est assez fidèlement suivis...

      Supprimer
    2. Je comprends ton commentaire et te remercie d'avoir rebondit pour faire valoir ton point de vue.

      En effet je n'ai pas lu le livre. De ce fait je n'ai pas vu ce film comme une adaptation d'un livre. Comme je l'ai exprimé certains éléments m'ont un peu gêné et même si c'est une fidèle retranscription de l'histoire originale, à mon sens la prédominance du personnage de Gerry fait perdre un peu de crédibilité à ce film.

      J'ai le sentiment qu'on ne recherche pas les mêmes choses dans le cinéma et dans la littérature. Au cinéma il me semble qu'on est plus attaché à la crédibilité des personnages, à un scénario suffisamment développé... Alors que dans la littérature on accepte plus facilement les personnages mystérieux, les scénarios moins précis... Les ouvrages truffés de description manquent souvent de rythme et lassent les lecteurs (du moins les lecteurs comme moi :)

      Je ne pensais que ça nous mènerais jusque là mais ton commentaire ouvre en effet sur des questions très intéressantes, merci encore.

      Supprimer
    3. Rapha08,
      en fait dans le livre, on suit le personnage principal qui n'est là que pour récolter des témoignages, pas sauver le monde comme dans le film. C'est pour cela que ce n'est pas dérangeant dans le livre ^^

      Supprimer
    4. Ah d'accord!!
      Merci pour cette information, c'est très intéressant! J'aurai probablement été sensible à cette différence dans le scénario de l'adaptation ciné.
      Par ailleurs ça m'a donné envie de lire le livre :)

      Supprimer
  2. Bon, moi je dois dire que je suis très partagé. Je suis absolument fan du sujet apocalyptique, encore plus quand c'est filmé et raconté de manière spectaculaire comme ici. Alors passé ce moment assez particulier du visionnage 3D où je me suis visualisé, avec l'ensemble des spectateurs, pseudo lunettes de soleil au bout du nez dans cette salle sombre, je me suis très rapidement retrouvé plongé au cœur de la fin du monde, oppressé, stressé. 2012 entre autre l'avait déjà fait de bien belle manière, ici ça ne manque pas non plus avec ces zombies qui déferlent véritablement sur toute la planète, il y a des scènes grandioses (à Jérusalem, dans les airs, ...).

    A mon sens, ce type de cinéma ne devrait envisager que des films relativement longs, s'approchant facilement des 3h. Dans le même genre, la série walking-dead, à qui d'ailleurs beaucoup d'éléments sont empruntés, vient d'achever sa 3ème saison sans encore avoir épuisé la dynamique laissant ainsi largement le temps de s'immerger dans le récit, ce qui n'est pas le cas ici à mon goût. Ça fait un peu - Il y a les premier infectés - le virus se propage - le héro part sauver le monde (avec une petite fin ouverte sur : il faut continuer de se battre) - et puis on rentre à la maison.

    Ensuite le scénario reste assez classique, voire plat. Les dialogues ne sont vraiment pas extraordinaires. L'ambiance générale maintient quand même le tout, avec une tension régulière sur l'ensemble du film.

    En conclusion pas l’œuvre de référence pour le genre mais un bon moment passé.

    RépondreSupprimer
  3. Hello,

    Pour ma première réaction sur ce blog (au passage, bravo à Marion et Anto, vous avez bien étoffé votre contenu depuis les 3 premières critiques et qui plus est, avec une belle plume!), je ne serai malheureusement pas très sympa avec le film.

    En effet, j'ai pour ma part été assez déçu de cette adaptation, qui non seulement souffre de nombreuses lenteurs et insiste énormément (trop?) sur l'aspect zombies (oui je sais, c'est ce que les spectateurs sont venus voir), mais aussi ne repose, à mon sens, que sur les épaules de Brad Pitt et sur les (litres de) maquillages qui ont dû être utilisés.

    Dans le bouquin (que je n'ai que partiellement lu, mais qui m'a paru très bon), la trame de l'intrigue se joue autour de l'enquête que mène le héros (un journaliste) et sur les rapports sociaux qui s'établissent entre les personnages, comment ils réagissent en situation de survie, avec des projections tout à fait réalistes, tant au niveau des comportements individuels que des mouvements de foule et même au niveau de la redistribution des cartes sur l'échiquier géopolitique international.
    En gros, quelque chose de beaucoup plus proche de l'excellente série The walking dead que de La nuit des morts vivants.

    Bref, pourquoi avoir donné à ce film le titre d'un livre dont il ne reprend que très peu d'éléments? Dommage!

    RépondreSupprimer


Par respect pour l'ensemble des lecteurs, merci de rester correct dans vos propos, et merci de respecter l'esprit de ce blog (critiques argumentées) auquel cas votre commentaire pourrait se voir retiré.


Top